Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Article 23 en avant-première O commentaire

Attention : nombre de places limitées, inscription obligatoire, pièce d’identité exigée à l’entrée

Mercredi 2 mars 2012 à 14h30 Palais du Luxembourg

Entrée par le 26 rue de Vaugirard 75 006 Paris.

Présenté par la productrice Carole Solive et Serge Guérin, professeur à l’ESG MS et président d’Imagine 2012 suivi d’un débat « Le travail : logique de compétition ou logique de coopération ?

En présence du réalisateur Jean-Pierre Delépine, et de ses trois acteurs principaux , Thanh Ingle-Lai et Alix Benezech et Nicolas Buchoux, et aussi de personnalités comme Gontran Lejeune, chef d’entreprise et ancien président du CJD (Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise), Jean Desessard, Sénateur de Paris, Laure Lechatellier, vice-présidente de la Région Ile-de-France, en charge de l’action sociale, , Christophe Rossignol, conseiller régional de la Région Centre, Jean-Marc Pasquet, président du réseau Novo-Ideo et Jean-Paul Bouchet, Secrétaire Général de la Cfdt Cadres.

Peut-on imaginer qu’un système fondé sur la performance et l’exclusion, sur l’opposition entre les personnes puisse perdurer ? Comment redonner du sens et de la qualité à l’activité professionnelle? Quel avenir pour le travail ?

  • Entrée sur invitation –

Réservation obligatoire dans la limite des places disponibles par mail avant le 28 février : antoine.camard@gmail.com

Synopsis

Sur fond de management par le stress et la terreur, Article 23, produit par La Femme Endormie, raconte l’histoire de trois vies qui se croisent et s’opposent. Cécile veuve mère de deux enfants licenciée à plus de 40 ans, Cédric un recruteur parfait petit soldat de la « machine » qui avance inexorablement, et Alice, jeune diplômée qui abandonne les ressources humaines pour se lancer dans l’humanitaire parce qu’elle refuse ce système. Alors que celle qui semblait condamnée au départ se retrouve au-devant de la scène, nous assisterons à une longue descente aux enfers de celui qui a abusé de son pouvoir à des fins mercantiles, et se retrouve détruit par un système qui sacrifie les trop faibles et les trop fragiles pour ne garder qu’une « élite » en sursis.

Tous les protagonistes de l’affaire se retrouvent malgré eux abusés par un système terrifiant et implacable dans lequel plus personne ne contrôle plus rien …

Article 23, le rappel :

« Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale. Toute personne a le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts ».

Be Sociable, Share!

Publié dans : Culture

le 28/02/2011, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.