Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Allemagne: les salariés du secteur bancaire en tête des priorités syndicales O commentaire

novethicLes dernières négociations salariales entre syndicats et organisations patronales se sont achevées sur un accord visant à améliorer les conditions de travail des salariés du secteur bancaire. La crise financière a en effet renforcé l’obligation d’atteindre à tout prix des objectifs de vente, perçue par les syndicats comme préjudiciable à la clientèle privée comme aux salariés.

La grogne monte chez les salariés du secteur bancaire. Une grogne suffisamment palpable pour que les organisations patronales s’accordent avec le syndicat Verdi sur un protocole d’accord visant à assouplir « la politique du chiffre », selon les termes employés par le syndicat des salariés du secteur.
Selon la nouvelle convention collective, qui doit prendre fin en février 2012, les 240 000 salariés bénéficient d’une prime exceptionnelle de 300 euros en aout, suivie d’une augmentation des salaires de 1,6% à partir de janvier 2011. Mais c’est le protocole d’accord sur les conditions de travail qui fait principalement l’objet des discussions sur la place financière de Francfort. Il reconnait d’abord les effets de la crise sur les salariés: « Les derniers évènement survenus sur les marchés financiers conduisent à des exigences plus grandes pour les salariés du secteur bancaire », est-il écrit dans le préambule. Pendant les négociations, Verdi s’était surtout attaché à mieux protéger les salariés des pressions à la vente, jugées peu scrupuleuse. Le document stipule ainsi que « la direction doit éviter toute charge inopportune. En particulier, les objectifs se doivent d’être équitables, atteignables, spécifiques et formulés de façon à correspondre aux besoins des clients ». Un autre point important est abordé, celui de la prévention: « Les partenaires s’attachent à augmenter la qualité des mesures relatives à la santé des salariés, en tout premier lieu les mesures préventives. Il paraît judicieux de faire participer les salariés dans ce processus ».

Lire la suite de l’article de Claire Stam sur le site de Novethic

Be Sociable, Share!

Publié dans : Au magasin | Stress, santé | Syndicats

le 2/09/2010, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.