Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Albert Camus, Simone Weil et le travail O commentaire

ist1Albert Camus et Simone Weil : deux destinées bien différentes mais aussi des affinités intellectuelles, politiques et syndicales. Et un regard convergent sur le travail, qui vit Camus œuvrer à la publication des œuvres de Simone Weil.
Il est utile de rappeler le rôle qu’Albert Camus joua dans la publication et la diffusion des œuvres de Simone Weil. Camus publia de son vivant chez Gallimard, avec le soutien de la famille de la philosophe, sept titres, le volume des Écrits historiques et politiques qu’il avait préparé ne sortant des presses en 1960 que quelques mois après sa mort. Cet engagement sans précédent au service d’une œuvre résultait de la rencontre que Camus avait faite, grâce à Brice Parain et à Nicolas Lazarévitch, avec le manuscrit de L’enracinement écrit par Simone Weil en Angleterre pendant la guerre pour reconstruire la France après la Libération.

Des expériences communes du monde du travail

Malgré des divergences certaines entre les deux personnages, on peut pointer des affinités intellectuelles, politiques et syndicales et reconnaître leurs expériences communes du rapport au travail. Chez Simone Weil, ce fut le travail ouvrier choisi volontairement en ce qu’il cristallisait l’analyse du monde contemporain. Chez Camus, ce fut d’abord la nécessité qui le conduisit à effectuer de nombreux « petits boulots » et emplois précaires (travaux administratifs divers, enseignement dans le privé…) avant qu’une carrière de journaliste engagé ne soit interrompue politiquement en Algérie, le condamnant à l’exil en métropole. Il y a là une expérience de la précarité et du chômage autant qu’une expérience de la pauvreté vécue dans son milieu familial que Simone Weil, de son côté, a croisé lors de rencontres dans son expérience ouvrière. Issu d’un milieu très simple, Camus côtoya aussi le milieu ouvrier dans la tonnellerie de son oncle ou lors de son engagement dans le Parti Communiste algérien : il a pu dire que son enfance a pesé sur sa vie comme sur son œuvre.

Lire la suite sur le site de l’Institut supérieur du travail.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Travail, souffrance ou d'émancipation?

le 6/08/2009, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.