Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Adapter un poste aux handicaps : combien ça coûte ? 2 commentaires

Pictogrammes handicapsLe recrutement d’une personne handicapée n’est pas aisé, mais l’embauche n’est qu’une étape. Car il faut, ensuite, adapter son poste de travail. Autant d’enjeux mis en avant à l’occasion de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées.

Certains handicaps exigent des aménagements plus lourds que d’autres, ce qui pourrait inciter les entreprises à privilégier les candidats dont l’intégration a un coût moindre.

Le budget varie du simple au double

Entre les personnes malentendantes, malvoyantes, les handicapés moteurs ou mentaux, de l’appareil auditif à la rampe d’accessibilité, le budget varie du simple au double.

Illustration à la Société générale. Le directeur de la mission handicap, richard Ozwald, détaille la répartition du budget réservé aux aménagements de poste de travail:

«La principale demande concerne l’aménagement de véhicules personnels ou la prise en charge de taxis. Beaucoup de personnes handicapées renoncent à travailler parce qu’elles ont peur d’affronter l’espace entre chez elles et l’entreprise.»

La moitié du budget pour le transport

La moitié du budget annuel de 1,5 million d’euros prévu par la Société générale pour permettre l’accès ou le maintien dans l’emploi de 300 salariés handicapés passe dans les transports. L’aménagement au handicap de véhicules personnels coûte en moyenne 3500 euros.

Image sièges ergonomiquesLe coût d’un fauteuil ergonomique oscille autour de 1500 euros. La demande de cet équipement utile pour prévenir ou pallier les troubles musculo-squelettiques (TMS), première cause de maladie professionnelle en France, est en hausse.

Image appareil auditif handicapLe prix d’un appareil auditif, lui, varie entre 200 et 2800 euros, et la majorité dépasse les 1000 euros à la Société générale.

 

Image malvoyantsLa banque veille aussi à faciliter l’accessibilité numérique des personnes malentendantes et malvoyantes, ce qui nécessite de mettre à jour les intranets et d’ajuster les logiciels utilisés. Adapter un ordinateur à une personne malvoyante revient à environ 1000 euros.

Les personnes à mobilité réduite: 3 à 5% des handicaps

Au premier abord, les responsables d’entreprise pensent davantage à l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Pourtant, elles constituent seulement entre 3 et 5% des personnes handicapées.

Et la plupart des aménagements immatériels ne sont pas chiffrables. «Seuls 15% des personnes handicapées qui intègrent une entreprise nécessite des aménagements d’équipements purement techniques et ergonomiques », indique Corinne Fedjean, qui organise des formations pour mieux informer les salariés sur le handicap pour CSP Formation.

Aménager l’organisation du travail plus que les postes

Il faut aussi réfléchir aux aménagements des horaires liés aux contrôles médicaux réguliers, au stress plus important de certaines personnes handicapées, à l’accompagnement d’un interprète pour le personnel malentendant. Ou encore, au télétravail, qui peut être mis en place en veillant à ce qu’il n’isole pas.

Be Sociable, Share!

Publié dans : À la une | Actualité | handicap | Stress, santé

le 11/11/2013, par Rozenn Le Saint

2 commentaires

  • Les personnes en situation de handicap nécessitant ce type de mises en place ne représentent que 15%.   Il reste donc beaucoup de freins et beaucoup d’a priori sur un sujet prioritaire.

  • Christelle dit :

    Voilà un article qui freinerait les plus volontaires pour recruter des personnes handicapées. Cela ne concerne effectivement pas la majorité des personnes recrutées. Les frais annoncés peuvent par ailleurs être pris en charge, au moins partiellement, par l’agefiph. L’employeur peut par ailleurs être conseillé et accompagné dans le processus. Seules les entreprises ayant négocié un accord exonératoire avec l’État assument les éventuels frais lies à l’intégration d’un salarié en situation de handicap. Cette démarche s’inscrit dès lors dans une politique RH volontariste vis-à-vis du handicap. Encore une représentation bien ancrée.

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.