Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

A Paris, les coulisses toxiques des mini-salons de coiffure 1 commentaire

rue89Les produits de coiffure et manucure peuvent être dangereux pour les employées, dans des commerces étroits et mal ventilés.

Chez coiffeurs et dans les « nails salons » français, des dizaines de milliers d’employés manipulent chaque jour des produits toxiques, voire cancérogènes. La législation européenne dans ce domaine est citée en exemple ailleurs dans le monde, mais elle est insuffisante et pas nécessairement respectée.

C’est ce que j’ai pu constater à Paris, près du métro Château-d’Eau, un quartier afro-antillais du Xe arrondissement connu pour ses petits salons. Des hommes à l’accent camerounais insistent pour que je les suive :

« Madame, une coupe de cheveux ? Des soins pour tes ongles ? Allez ! Une french manucure, je te le fais pas cher »

Ces rabatteurs sont payés pour attirer des clients dans les salons de coiffures et « ongleries » à bas prix. Ces commerces sont si nombreux que dans la rue, il est difficile de ne pas percevoir la puissante odeur se dégageant des colorants, fixatifs, vernis, solvants et autres dispositifs servant à embellir les cheveux et les ongles.

Une odeur désagréable pour le passant mais aussi potentiellement dangereuse pour celui ou celle qui la respire quotidiennement pendant de longues heures.

En tête de liste des substances toxiques : le toluène et le formol.

Lire la suite l’article sur Rue89.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Au magasin | Stress, santé

le 6/07/2009, par Elsa Fayner

1 commentaire

  • coiffeur dit :

    J’ai lu cet article sur les salons de coiffure exigus, et les conditions de travail des employés de la coiffure dans ces petite espaces souvent mal aérés. C’est vrai que de toute façon nous vivons dans un monde de produits chimiques, les bombes aérosols de laque, les colorations, les vernis, et j’en passe… C’est vrai qu’il serait difficile d’imposer le port du masque protecteur aux employés, 8 heures par jour, et ce serait complètement anti commercial aussi… Alors que faire? De plus en plus de salons de coiffure utilisent des produits cosmétiques BIO, et c’est ceux là qui ont tout compris… En vous souhaitant bonne continuation !

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.