Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

« Je suis crevé, mais c’est bien » O commentaire

La taille compte-t-elle, en matière de conditions de travail ? Vaut-il mieux travailler dans une grande entreprise, une entreprise de taille intermédiaire ou une PME ? Notre enquête débute dans les entreprises de taille intermédiaire (ETI), ces structures à taille encore humaine mais engagées dans la compétition mondiale, qui comptent plus de 250 salariés. Témoignages.

Claude, 55 ans, commercial dans une entreprise de construction de terrains de sport. Les effectifs et le chiffre d’affaires de l’entreprise doublent tous les 5 ans, dans une région en mal d’emplois.

J’ai débuté dans l’entreprise en 1970, à 16 ans, comme apprenti. Aujourd’hui, je démarche les collectivités pour leur vendre nos terrains. Je suis crevé, mais c’est bien. Il faut un minimum de stress dans le travail, sinon on n’est pas rentable, pas productif, on perd des affaires, on fait mal le travail, on s’endort sur ses lauriers.

Le stress, c’est lié au poste de commercial. La pression, c’est le client qui la met. En ce moment, je suis stressé parce que j’ai des dossiers en retard.

D’ailleurs, je ne prends pas mes RTT, les clients ne le comprendraient pas. Je travaille de 7h30 à 20h parfois.

Parce que je suis bien dans cette entreprise. Bon, bien sûr, c’est la seule que j’aie connue. Mais, à entendre les autres, c’est pire ailleurs. Ici, ça reste familial, on peut encore frapper à la porte du patron. C’est ce que je fais quand il y a un problème de travail, je passe par-dessus mon responsable, à qui ça ne plaît pas. Mais, en tant qu’ancien, je peux me le permettre.

Seul manque : j’aimerais en savoir plus sur la stratégie de l’entreprise, sur les projets. Les responsables ne communiquent pas bien, ils gardent l’information. Or, nous les commerciaux, nous avons besoin de savoir certaines choses, sur le tissu économique de la région, sur ce qu’ils apprennent aux réunions. Et puis, le salaire pourrait être meilleur pour les gens qui s’investissent.

Propos recueillis par Elsa Fayner

Si vous êtes intéressés par cette enquête, écrivez-moi.

Lire les autres témoignages de la série

Be Sociable, Share!

Publié dans : Témoignages

le 7/03/2011, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.