Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Mes années Caudron: une usine autogérée O commentaire

mesanneescaudronDe mars 1944 à février 1948, Caudron, la grande usine d’aviation d’Issy-les-Moulineaux, fut le théâtre de grands conflits sociaux contre les patrons puis contre l’État-patron qui tentait de restaurer l’ancien ordre social d’avant-guerre.

Beaucoup, à la Libération, n’attendaient qu’un signe pour se libérer de la tutelle de ceux qui, de Louis Renault aux cheffaillons collabos, les avaient enchaînés à l’industrie de guerre nazie.

C’est ainsi que les salariés de Caudron-Renault mirent en route la première expérience d’autogestion d’entreprise en France. Ils décidèrent de remettre en route l’entreprise sous leur propre contrôle, décidant de tout eux-mêmes. En ces années d’après-guerre, ce ne sont pas seulement des prototypes d’avions ou de moteurs qui ont été à mis l’essai par les ouvriers eux-mêmes. Ce sont aussi les espoirs d’un changement social profond, mais qui ont été étouffés par le stalinisme, régnant alors en maître quasi absolu sur le mouvement ouvrier.

« Première femme ajusteur de France », Simonne Minguet raconte ici son expérience dans cette entreprise comme militante trotskiste et syndicale. Un témoignage qui jette un jour nouveau sur ce que fut les enjeux sociaux et politiques de la Libération. Une page de mémoire ouvrière aujourd’hui encore méconnue. (Présentation éditeur)

Mes années Caudron,Une usine autogérée à la Libération, de Minguet Simonne, éditions Syllepse.

Be Sociable, Share!

Publié dans : À l'usine | Culture

le 24/12/2010, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.